Traditionnellement, les chercheur.e.s en sociologie et en anthropologie racontent leur travail scientifique en ayant recours au langage écrit, dans des articles ou des ouvrages, ou au langage oral, lors de séminaires et autres colloques. Pourtant, d’autres manières d’en rendre compte existent qui empruntent des voi(es)x issues d’autres disciplines académiques, comme l’architecture, l’archéologie et la géographie, ou encore puisées dans des domaines artistiques comme la photographie, le dessin, la vidéo, la muséographie, les arts textiles ou encore le théâtre.

Certaines poursuivent un objectif strictement académique de construction de connaissances scientifiques tandis que d’autres empruntent des chemins plus artistiques et plus politiques. Toutes ont en commun de jouer avec les frontières disciplinaires et de vouloir renouveler le langage des sciences sociales ; toutes sont également attentives à chercher d’autres formes d’expression susceptibles de toucher de nouveaux destinataires.

Pour cette nouvelle année académique, le séminaire du CES se propose de les explorer à partir de travaux menés en son sein et dans d’autres lieux, universitaires et associatifs.

Les séances seront consacrées à la cartographie, aux outils de l’architecture (séance organisée avec le laboratoire Sasha de la Faculté d’architecture de l’ULB), à la photographie, aux sons et au dessin.

Le programme complet du séminaire sera disponible sur notre page Agenda.