Le terrorisme djihadiste en Europe occidentale est principalement le fait de jeunes européens.
Comment certains d’entre eux en arrivent-ils à commettre des attentats-suicides et à se retourner contre la société dans laquelle ils ont grandi ? Comment en sont-ils arrivés là ? Pour répondre à ces questions, Luc Van Campenhoudt, sociologue belge qui a travaillé sur la déviance et la transgression, sur l’insécurité, ainsi que sur le pouvoir dans les réseaux, décrypte dans un style clair et à l’aide de nombreux exemples comment s’opèrent la mobilisation et la radicalisation de ces jeunes. C’est en réalité l’enchaînement de processus relativement banals qui les conduit à commettre ces actes terrifiants.
Ce décryptage est une condition indispensable pour lutter contre le terrorisme djihadiste de manière à la fois efficace et juste. Si nous voulons contrer une mobilisation potentiellement à large échelle, nous devons en saisir les ressorts et favoriser des alternatives susceptibles de mieux rencontrer les aspirations des jeunes et les besoins de la société.

Voir la présentation sur le site de l’Editeur.