Emmanuelle Lenel, docteure en sociologie, chercheure et chargée de cours à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, vient de publier un ouvrage collectif intitulé « L’espace des sociologues. Recherche contemporaine en compagnie de Jean Remy » aux éditions érès.

Cet ouvrage a été suscité par la parution du livre de Jean Remy, « L’espace, un objet central de la sociologie »  en 2015 (érès), dans lequel ce sociologue, Professeur honoraire à l’Université Catholique de Louvain et éminent spécialiste de l’urbain, formalise la perspective sur l’espace qu’il a forgée tout au long de sa carrière.

Des chercheurs ont voulu montrer et interroger l’intérêt de cette perspective dans la recherche actuelle, non seulement en sociologie urbaine, mais aussi dans d’autres champs de la sociologie.

Chaque chapitre de l’ouvrage est un exemple appliqué des manières d’étudier le rôle de l’espace dans la vie collective proposées par Jean Remy. Ces textes vivants, rédigés à partir de recherches empiriques menées dans différents pays (Belgique, France, Portugal, Québec, Algérie), portent sur des objets aussi variés que l’architecture, la famille, les rapports de genre, le pouvoir, la démocratie participative ou encore l’immigration.

Chacun montre à sa manière le regard neuf qu’une entrée par l’espace telle que conçue par Jean Remy peut apporter dans un travail de recherche sur la vie sociale, même quand celui-ci ne prend pas l’espace comme objet principal. Les auteurs interrogent aussi des limites de cette perspective et en proposent des aménagements pour étudier les situations actuelles. Mais le livre n’est pas écrit pour les seuls spécialistes, et connaître la pensée de Jean Remy n’est pas un préalable à sa lecture.