+32 / (0)2 211 78 53

michel.hubert@usaintlouis.be

Page web

Fiche sur le site de l’Université Saint-Louis

En quelques mots

Né en 1958, Michel HUBERT est licencié en sociologie (1980) et docteur en sociologie (1989) de l’Université catholique de Louvain (UCL).

Il a débuté sa carrière comme chercheur à l’UCL (recherche sur Entreprises et espaces de travail bruxellois. Contraintes et perspectives, 1981), avant de partir plusieurs mois en Pologne observer le mouvement Solidarnosc. Il y eut notamment l’occasion d’assister au 1er Congrès de Solidarnosc, tenu à Gdansk en septembre 1981, et de sillonner le pays en compagnie de la sociologue polonaise Maria Halamska et de la géographe française Marie-Claude Maurel. C’est là aussi qu’il a rencontré Alain Touraine, Michel Wieviorka et François Dubet, occupés à préparer leur ouvrage sur le sujet (Fayard, 1982). Cette expérience au contact de la démocratie polonaise naissante fut extrêmement marquante pour lui.

De retour en Belgique, après avoir été chargé d’étude à Inter-environnement Bruxelles (Perspectives pour une renaissance du Pentagone Ouest, 1982), il fut assistant en sociologie pendant six ans à l’UCL, période pendant laquelle il rédigea sa thèse de doctorat sur La production et la diffusion des problèmes sociaux dans l’espace public. Un point de vue constructiviste sur le SIDA.

Il fut ensuite engagé (1988) aux Facultés universitaires Saint-Louis (FUSL), devenues Université Saint-Louis – Bruxelles (USL-B), où il mena une carrière scientifique d’abord (Assistant, Premier assistant, Chef de travaux), académique ensuite. À peine arrivé à Saint-Louis, il lança un programme de recherche belge et européen sur les attitudes et les comportements face au risque du sida qui donna lieu à de très nombreuses publications et interventions.

Au début des années 2000, il revient à sa passion pour la ville, initiée notamment par sa formation en sociologie urbaine prodiguée, pendant ses études, par Jean Remy. Il mène alors une première recherche collective sur les dispositifs d’action publique en matière d’aménagement du territoire et s’intéresse très vite aux problèmes de mobilité quotidienne et aux politiques en la matière. Il étudie notamment les pratiques de mobilité, ainsi que l’histoire et la structure des réseaux de transport et leur impact sur la ville et ses usagers. Il dirige aussi, depuis sa création en 2006, la revue Brussels Studies et coordonne depuis 2011 les Cahiers de l’Observatoire de la mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale.

Michel HUBERT est actuellement professeur ordinaire à l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Ses charges d’enseignement portent notamment sur les méthodes de recherche en sciences sociales, sur les mutations et politiques urbaines contemporaines et sur la sociologie des mobilités.

Il préside aussi l’Institut de recherches interdisciplinaires sur Bruxelles (IRIB) et est vice-président du Brussels Studies Institute (BSI). Il est membre du Comité directeur du Centre interuniversitaire d’étude de la mobilité (CIEM).

M. HUBERT est marié et père de deux grands enfants.

Publications

Les publications de Michel Hubert sont visualisables sur le Dépôt Institutionnel de l’Université.